Passer au contenu principal

Les taxis protestent contre les transporteurs illégaux à l’aéroport

Les chauffeurs pointent les vans au jeu de plaques étrangères, qui leur font une concurrence déloyale.

Un chauffeur d'une camionnette immatriculée en Lituanie prend en charge des clients à Genève Aéroport.
Un chauffeur d'une camionnette immatriculée en Lituanie prend en charge des clients à Genève Aéroport.
DR

Jeudi le quai de Genève Aéroport où les taxis prennent traditionnellement en charge leurs clients était vide. Et pour cause, les chauffeurs de taxi, mais aussi des véhicules de transport privés comme Uber, ont délaissé le volant. Ils étaient en grève.

Ils ont interrompu leurs courses à Cointrin, pour une durée illimitée, afin de dénoncer, disent-ils, le laxisme des autorités face aux transporteurs illégaux étrangers effectuant des courses vers les stations de ski.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.