Passer au contenu principal

Si les tarifs sont augmentés, l’Etat projette d’étoffer le réseau

Des bus express sont envisagés sur certaines lignes, si les moyens sont au rendez-vous. Faute de quoi, l’offre sera encore réduite.

Les TPG ont dû réduire leur offre de 4 à 5% en 2015 et 2016.
Les TPG ont dû réduire leur offre de 4 à 5% en 2015 et 2016.
LAURENT GUIRAUD

Après moult tergiversations, le Grand Conseil s’achemine vers un «réajustement» des tarifs de transport public, couplé à une hausse du subside étatique aux TPG. Si cette décision se confirme, la régie devrait non seulement s’extirper de l’ornière financière, mais aussi consolider son offre.

Comme nous l’annoncions mardi soir, une majorité composite a émergé de la commission parlementaire compétente. Le plénum se prononcera le 22 ou le 23 septembre. Un référendum reste possible. La droite (sans le MCG) et les Verts ont trouvé un accord. Tous sont prêts à accepter une hausse tarifaire, telle que la propose le département, qui augmenterait la plupart des prix, mais sans atteindre à nouveau le niveau connu avant la baisse de décembre 2014 consécutive à l’acceptation populaire de l’initiative de l’Avivo (voir tableau ci-contre).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.