Le syndicat des enseignants du Cycle veut faire la grève des notes

EcoleLe syndicat attend encore l'aval d'une majorité de maîtres avant de lancer la grève, déjà effective au postobligatoire. L'association des collégiens annonce aussi une action.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Pascal Frautschi

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le syndicat des enseignants du cycle d'orientation (Famco) a décidé lundi soir de suivre la grève administrative des notes lancée la semaine passée par son homologue du postobligatoire (collège, écoles professionnelles, entre autres), comme l'a rapporté Le Courrier. Toutefois, c'est un soutien de principe. La Famco va sonder les enseignants jusqu'à début février et la rétention des notes sera effective seulement si 40% d'entre-eux (soit environ 1900 maîtres) se déclarent favorables à l'action.

L'Union du corps enseignant secondaire genevois (UCESG) a lancé cette grève pour enjoindre l'Etat à respecter un accord signé entre les associations professionnelles d’enseignants et le Conseil d’Etat en 2013, qui vise notamment à fixer des effectifs maximums dans les classes du postobligatoire.. Or, explique l’Union, la somme nécessaire à son application pour la rentrée 2016 — soit 10 millions de fr. — ne figure pas dans le plan quadriennal du Conseil d’Etat et sa concrétisation n’est donc pas garantie. "Nous partageons les mêmes revendications que l'Union, nous sommes également signataires de cet accord", rapporte Salima Moyard, présidente de la Famco.

Concrètement, durant le mois de janvier, les professeurs du postobligatoire vont suspendre la remise des résultats semestriels. Quelque 550 maîtres — sur 2500 — se sont déjà engagés à suivre l’action. Les notes seront transmises oralement aux élèves et aux parents mais pas au Département de l’instruction publique (DIP). Cela l’empêchera notamment d’établir les bulletins scolaires et d'établir ses prévisions d’effectifs pour la rentrée prochaine.

L'association faîtière des collégiens, la Soupô, vient aussi de monter au front, en déclarant mardi une "grève du zèle". "La direction planifie de demander les notes directement aux élèves pour court-circuiter la grève des profs, rapporte Clément Charolais, co-président. Nous les encourageons donc à transmettre à la direction la note de 6 (ndlr: la note la plus élevée) dans toutes les branches! Nous sommes solidaires de l'action de l'Union car le non-respect de l'accord peut impacter directement les élèves, notamment si les effectifs par classe augmentent. Plus largement, nous nous opposons aux coupes budgétaires dans l'éducation."

Du côté du primaire, le syndicat des maîtres ne s'est pas encore prononcé.

(TDG)

Créé: 13.01.2015, 15h36

Articles en relation

550 enseignants font la grève des notes

Genève Les maîtres du postobligatoire se mobilisent pour que le Conseil d'Etat concrétise des mesures visant à diminuer les effectifs par classe et soutenir les élèves en difficulté. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.