Les 1000 vaches de Swiss Expo vont s'installer à Palexpo

AgricultureTrop à l’étroit à Lausanne, la 3e plus grande foire bovine du monde s’installera dès 2020 du côté de Genève.

La 24e édition aura lieu non pas à Lausanne mais à Genève.

La 24e édition aura lieu non pas à Lausanne mais à Genève. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Swiss Expo quitte le site de Beaulieu Lausanne, où elle se développait depuis 2003, ont annoncé mercredi les organisateurs. Ce véritable cœur, pendant une semaine, de toute la branche agricole suisse est aussi la troisième rencontre mondiale des éleveurs, derrière Toronto (CA) et Madison (USA). Le canton de Vaud perd ainsi une manifestation emblématique du monde agricole – une foire et un concours bovin – au profit de Genève et de Palexpo, où la 24e édition aura donc lieu en janvier prochain. Y sont attendus 400 éleveurs, un millier de vaches et 130 exposants. À Lausanne, 24 000 visiteurs étaient venus en 2018.

Les motifs de ce départ de Beaulieu? Les organisateurs évoquent un site devenu trop exigu, inadapté et difficile d’accès pour le bétail, les exposants, les tracteurs et tout le matériel en démonstration. «Qu’on le veuille ou non, le milieu agricole se déplace encore beaucoup en voiture. Atteindre le centre de Lausanne devenait trop difficile», explique Cédric Russi, directeur commercial romand de l’Union des fédérations agricoles, important participant de Swiss Expo. Si le public suit à Genève, espèrent les professionnels, la manifestation pourra prendre de l’ampleur et diversifier son volet para-agricole.

À Palexpo, les génisses vont devoir trouver leur place à côté du Salon du livre et celui de l’automobile. Un défi logistique (des délais courts et 40 000 m2 à aménager) ainsi qu’un changement d’image assumé. «On a tout mis sur la table, on a essayé de trouver un concept et un style pour la jeune génération. Il faut rester à la hauteur, être convivial, se maintenir comme l’endroit où les gens du métier, souvent seuls dans leur cuisine, se rencontrent», explique Jacques Rey, président de Swiss Expo. «La Suisse reste un petit marché. En allant à Genève, nous souhaitons nous donner une aura plus internationale, avec un peu plus d’éleveurs étrangers et, surtout, avec plus de marques étrangères.» Au niveau du concours, l’augmentation du cheptel international accroîtra-t-elle la concurrence? «Oui, mais ce sera stimulant et à Palexpo nous pourrons travailler dans de meilleures conditions», se réjouit Alex Barenco, responsable de la génétique à Swissherd­book, plus grande Fédération suisse d’élevage.

Créé: 12.06.2019, 11h02

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les grands partis désemparés
Plus...