Suspendu, le patron de la Bibliothèque de Genève fait recours

Genève Le directeur de la BGE conteste fermement les accusations qui le visent. Sa mise à l'écart est intervenue après la publication d'un rapport très sévère sur la gouvernance de l'institution.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Suspendu de ses fonctions par le Conseil administratif de la Ville de Genève il y a un peu plus de deux semaines, le directeur de la Bibliothèque de Genève (BGE), Alexandre Vanautgaerden, a recouru contre cette décision. Il conteste fermement les accusations qui le visent. Philippe Eigenheer, l’avocat du fonctionnaire écarté, a parlé, dans un courrier parvenu à l’ATS mardi, du caractère «fantaisiste» des reproches qui sont faits à son client. Il a annoncé avoir déposé un recours contre la suspension du directeur de la bibliothèque auprès des juridictions compétentes. Alexandre Vanautgaerden se trouve par ailleurs actuellement en arrêt maladie, comme l’a indiqué la Tribune de Genève la semaine dernière. La mise à l’écart du directeur de la BGE est intervenue le jour de la publication par la Cour des comptes de Genève d’un rapport très sévère sur la gouvernance de la bibliothèque. L’audit avait notamment relevé que de nombreux collaborateurs de l’institution s’étaient plaints du comportement de leur directeur à leur égard. Les employés avaient notamment fait état, auprès de la Cour des comptes, de menaces et de dénigrement. Le gendarme du bon fonctionnement de l’administration avait émis une série de recommandations à l’adresse de l’Exécutif de la Ville. Il avait enjoint ce dernier à restaurer un climat de travail «approprié». Anna Vaucher (ats/TDG)

Créé: 13.02.2018, 16h27

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Papyrus: les régularisés gagnent plus et vont mieux que les illégaux
Plus...