Passer au contenu principal

Le stock du «Vieux Paris» fait saliver les amateurs de jouets

Lundi et mardi, l’Office des faillites organise des visites pour les personnes intéressées à acheter les mille merveilles de feu Henri Zwicky.

«Fermé». Le panneau manuscrit a été collé sur la porte en verre du «Vieux Paris», 1 rue de la Servette, début novembre, suite au décès accidentel d’Henri Zwicky, le maître du lieu. Mais depuis ce lundi, la porte de ce mythique magasin de jouets ne cesse de grincer. Des dizaines de fins connaisseurs se sont inscrits aux visites organisées par l’Office des faillites jusqu’à mardi soir.

La succession du défunt ayant été répudiée, l’Etat a en effet décidé de lancer dans l’urgence un appel d’offres afin de racheter le stock «en bloc» de M. Zwicky mais aussi de débarrasser les deux arcades et les cinq caves de son magasin. Car vu l’état du lieu, organiser une vente aux enchères aurait été trop coûteux; Rien que le déménagement de la marchandise a été devisé à 21 000 francs.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.