Passer au contenu principal

Les «stagiaires esclaves» rallient le défilé du 1er mai

Le mouvement «Pay Your interns» dénonce les stages non rémunérés au sein des Nations Unies. Interview.

Un nouvel acteur s’est glissé dans le traditionnel défilé du 1er mai: le mouvement «Pay your interns» (ndlr: payez vos stagiaires). Quelles sont ses revendications? Interview avec Matteo, l’un de ses initiateurs, ancien stagiaire du Bureau international du travail (BIT).

Comment est né le mouvement?

Un mouvement similaire avait été lancé en 2013. Il y a deux mois, un étudiant de l’Institut de hautes études internationales et du développement, un autre de l’Université de Genève et moi-même avons décidé de le relancer. Nous avons organisé des réunions avec comme premier objectif de participer au défilé du 1er mai. Près de 450 personnes ont soutenu l’idée sur Facebook; une centaine est venue aujourd’hui malgré la pluie. A terme, nous voulons continuer le dialogue en organisant des événements régulièrement.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.