Une sortie de secours du CEVA dans un préau d'école

Ville de GenèveLes parents des élèves des Contamines ont appris par leurs enfants l’imminence de travaux importants dans  la cour de récréation. Indignation.

Des piquetages et des panneaux signalent l’imminence d’un chantier sur un espace en copeaux du préau de l’école des Contamines.

Des piquetages et des panneaux signalent l’imminence d’un chantier sur un espace en copeaux du préau de l’école des Contamines. Image: Magali Girardin/Tribune de Genève

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Surréaliste!» Jean Kohler est très fâché d’avoir appris par son petit garçon de 7 ans qu’un chantier démarrait au beau milieu de sa cour de récréation. Et pas n’importe quels travaux. «Ils sont en train de construire une sortie de secours du CEVA. Dans un préau d’école!» Une surprise que partagent d’autres parents de l’école primaire des Contamines, surpris de ne pas avoir été informés. «Non seulement il va y avoir un chantier de plusieurs mois, mais les enfants perdront leur terrain de foot, donc un espace de jeu», poursuit le père de famille.

Effectivement, des barrières, des piquetages et des panneaux signalent l’imminence d’un chantier sur un espace en copeaux du préau. «Il s’agit du piquetage nécessaire lors de l’enquête publique en vue de l’autorisation de construire complémentaire et non du début des travaux, précise Caroline Monod, responsable de la communication CEVA. Ce site a été retenu car il est en mains publiques et il répond aux critères de sécurité et d’espacement nécessaires entre les sorties de secours.»

La porte-parole précise par ailleurs que l’emprise finale au sol ne sera que de 7,4 m x 5,05 m soit 37,37 m2. «L’édicule mesurera 3 mètres de hauteur et sera intégralement sur la rue Crespin et non dans le préau, assure le conseiller administratif Rémy Pagani. La Ville a travaillé de concert avec les responsables du projet pour trouver le meilleur emplacement. Il débouchera sur la rue, ce qui est le plus logique.»

Au final, les enfants retrouveront leur préau. Mais le chantier qui s’annonce, pour construire cette sortie avec les escaliers qui descendront sous le préau, pourrait être long. Les parents s’inquiètent déjà et promettent de réagir. Contacté hier, le Département de l’instruction publique n’a pas retourné notre appel. Mais selon la plupart des témoignages recueillis, aucune information officielle n’a été transmise aux parents des élèves de cette école primaire de Malagnou.

Après Carouge, où citoyens et autorités se mobilisent contre une issue de secours du CEVA près de la Drize, en plein chemin de Compostelle Lire notre article: Opposition à une sortie de secours du CEVA), c’est le deuxième projet contesté. Mais Rémy Pagani précise qu’il n’y en aura pas d’autre. Les autres sont connus: le plateau de Champel et la gare des Eaux-Vives. «Ensuite on passe en tranchée couverte, comme à Saint-Jean, ce qui ne nécessite pas ce type d’aménagement.» (TDG)

Créé: 04.03.2014, 07h22

Dossiers

Articles en relation

Opposition à une sortie de secours du CEVA

Carouge La Ville de Carouge exige que soient produites les études prouvant que cette issue ne peut être déplacée. Plus...

Chantier du CEVA: la fissure d’un immeuble est placée sous haute surveillance

Cornavin-Eaux-Vives-Annemasse Un système électronique a été posé sur un bâtiment pour suivre, 24 h sur 24 h, l’évolution d’une fissure. Plus...

CEVA: au cœur du tunnel de Pinchat

Reportage Une soixantaine de  personnes œuvrent à 30 mètres sous terre pour réaliser le plus long tunnel de la liaison ferroviaire. Plus...

Une sortie de secours du CEVA est prévue en plein sur le chemin de Compostelle

CEVA Dans les plans de la liaison ferroviaire, un passage a été prévu sur une parcelle classée et préservée. Les habitants veulent faire opposition. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Papyrus: les régularisés gagnent plus et vont mieux que les illégaux
Plus...