Passer au contenu principal

Solidaires, ils entourent les sinistrés des Tattes

Un groupe de particuliers s’est spontanément créé pour aider les requérants, encore sous le choc après l’incendie du 17 novembre.

Le foyer des Tattes au lendemain du sinistre le 17 novembre 2014 Image: Laurent Guiraud/Tribune de Genève
Le foyer des Tattes au lendemain du sinistre le 17 novembre 2014 Image: Laurent Guiraud/Tribune de Genève

«Ils n’en revenaient pas que des Genevois puissent venir pique-niquer avec eux, raconte Sarah (ndlr: prénom fictif). Ils semblaient vraiment surpris que tout le monde n’adhère pas aux thèses de l’UDC et qu’on ait envie de les aider.» Le terrible incendie, qui a fait 40 blessés et causé la mort d’un Erythréen de 29 ans, au centre des Tattes à Vernier, a ému des particuliers. Une trentaine d’entre eux ont même créé un comité de solidarité avec les sinistrés. Objectif: les aider à s’organiser dans leurs revendications.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.