Passer au contenu principal

Soigner le ventre pour guérir l’alzheimer?

Une conférence fait le point sur la recherche pour la journée dédiée à la maladie. Et aborde le lien entre microbiote et cerveau.

Giovanni Frisoni, directeur du Centre de la mémoire des HUG faisait partie des intervenants.
Giovanni Frisoni, directeur du Centre de la mémoire des HUG faisait partie des intervenants.

Quelque 155 000 personnes en Suisse sont atteintes de démence, dont une majorité souffre de la maladie d’Alzheimer. À Genève, un nouveau cas de démence est détecté toutes les six heures… La proportion devrait devenir encore plus inquiétante: l’Office fédéral de la santé prévoit que le nombre de cas doublera d’ici à 2040. Cela alors qu’il n’existe, à ce jour, aucun traitement préventif ni curatif pour l’alzheimer. En cette journée genevoise consacrée à cette maladie, une conférence publique aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) fait le point sur les pistes de recherche genevoises.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.