Les socialistes genevois veulent faire voter les jeunes dès 16 ans

GRAND CONSEIL Le PS relance le débat sur le droit de vote dès 16 ans, mais sans l’éligibilité.

A gauche, la députée socialiste Caroline Marti, à droite son collègue, Romain de Sainte Marie, président du Parti.

A gauche, la députée socialiste Caroline Marti, à droite son collègue, Romain de Sainte Marie, président du Parti. Image: Tribune de Genève

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’Assemblée constituante ne s’y était pas risquée, le Parti socialiste genevois le propose. Il dépose un projet de loi devant le Grand Conseil afin d’octroyer le droit de vote au niveau cantonal et communal aux jeunes dès 16 ans, au lieu de 18 ans actuellement. Dans les communes, cela concernerait dès facto les étrangers résidant en Suisse depuis huit ans au moins. «Le principe est d’étendre au plus grand nombre les droits politiques afin d’avoir la meilleure représentativité possible», commente Romain de Sainte Marie, député et président du PS. Le socialiste estime que cela donnerait un signal fort et positif aux jeunes, «rarement entendus par les autorités politiques».

Le projet ne prévoit en revanche pas d’accorder le droit d’éligibilité car cela devrait aller de pair avec un abaissement de la majorité pénale, fixée à 18 ans dans la législation fédérale. «Il en va différemment pour le droit de vote à 16 ans, poursuit Romain de Sainte Marie. C’est un âge crucial pour l’avenir, notamment en termes de formation. C’est également celui de la majorité sexuelle.»

Afin de préparer les jeunes à l’usage de ce nouveau droit, le PS dépose également une motion invitant le Conseil d’Etat à renforcer les cours d’éducation civique au cycle d’orientation et au collège. «Plus les gens sont informés, plus ils participent au processus démocratique», explique Caroline Marti, députée socialiste et benjamine du Parlement.

(TDG)

Créé: 11.02.2014, 12h14

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.