Le socialiste Thierry Apothéloz élu à la tête des communes genevoises

CommunesLe Verniolan succède à Catherine Kuffer à la présidence de l'ACG. L'Alternative perd un siège au comité et fait savoir son mécontentement.

Image: Pierre Albouy

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les représentants des 45 communes genevoises étaient réunis en assemblée générale, samedi matin, à Vandoeuvres. Après quatre ans à la présidence de l'Association des communes genevoises (ACG), la maire de Vandoeuvres Catherine Kuffer a cédé sa place au socialiste Thierry Apothéloz, conseiller administratif de Vernier depuis douze ans.

Cette assemblée générale devait également servir à élire un nouveau comité. C'est chose faite. Outre Thierry Apothéloz, ont été élus: Damien Bonfanti (Lancy), Karine Bruchez (Hermance), Claude Guinans (Satigny), Cédric Lambert (Versoix), Xavier Magnin (Plan-les-Ouates), Gilles Marti (Puplinge), Philippe Schwarm (Pregny-Chambésy), Dinh Manh Uong (Confignon), Gilbert Vonlanthen (Bernex) et Yves Marie Trono (Perly-Certoux).

Antoine Barde (Anières) et Francine de Planta (Collonge-Bellerive) ayant obtenu le même nombre de voix, un tirage au sort a permis d'attribuer le siège à Francine de Planta.

Quant à la Ville de Genève, qui bénéficie d'un siège au comité sans avoir à passer par le scrutin, elle sera représentée par la socialiste Sandrine Salerno.

Au terme de cette élection, les représentants de l'Alternative ont affiché leur mécontentement. Carole-Anne Kast (Onex) pour les socialistes et Nicolas Walder (Carouge) pour les Verts ont tour à tour pris la parole pour dénoncer la rupture des équilibres politiques. Il y a quatre ans, les socialistes perdaient un siège; cette fois-ci, ce sont les Verts qui compteront un représentant de moins au sein du comité de l'ACG. Voilà qui annonce des relations musclées entre l'ACG et l'Union des villes genevoises (UVG) dont les membres sont dans la grande majorité de gauche.

Au-delà des formalités de l'assemblée générale, la question de la répartition des tâches entre le Canton et les communes a largement occupé les discours. Et les piques adressées à François Longchamp, président du Conseil d'Etat, n'ont pas manqué. Il lui est notamment reproché de mener cette réforme selon un calendrier "intenable" pour les communes. Ce dernier est même reparti de cette assemblée avec le livre "Les décisions absurdes", offert par le nouveau président Thierry Apothéloz.

Avec humour, François Longchamp a répliqué: "J'avais presque envie de le restituer à Madame Kast et Monsieur Walder, mais je vais le garder." (TDG)

Créé: 26.09.2015, 14h47

Articles en relation

Genève va s'offrir un premier lot de transferts de tâches

Canton-communes François Longchamp annonce des lois sur le parascolaire, la signalisation et les personnes âgées. Plus...

Canton-Communes: les députés genevois au pied du mur

Institutions Le Grand Conseil se penche sur la loi cadre de la répartition des tâches et la constitution de communautés de communes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.