Après la Sip, le MàD a fermé ses portes dimanche soir

Genève La célèbre boîte de nuit de la rue du Stand a vécu, dimanche, sa dernière soirée avant de plier bagage. Elle devrait rouvrir le 1er juin aux Charmilles

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après la Sip, le MàD. Dimanche soir, c’était au tour de la célèbre boîte de nuit de la rue du Stand de vivre sa dernière soirée avant de plier bagage. Après deux mois de pause, la discothèque devrait rouvrir le 1er juin dans une halle de la zone industrielle des Charmilles, à l’angle du chemin des Sports et de l’avenue de Châtelaine. Une maigre consolation pour les adeptes de la rue du Stand venus une dernière fois se déhancher sur le dancefloor.

«On est triste, ce lieu est toute notre jeunesse», confie Christophe, 43 ans. «Cette salle? C’est plein de souvenirs, de rires entre copines et de rencontres, se rappelle Aurélia, 29 ans. Dans les nouveaux locaux, ce sera différent mais on ira voir.» «Il y a une super ambiance ici, des gens de tous les âges viennent danser, s’emballe Nicolas, 24 ans. Je ne sais pas quel genre de public ira aux Charmilles.»

Si de nombreux fêtards regrettent déjà la salle de la rue du Stand, beaucoup déplorent avant tout la fermeture d’un nouveau lieu nocturne en ville. «La Sip, le MàD, ça me désole, toutes les boîtes du centre ferment, s’emporte Vincent, 28 ans. Il n’y aura bientôt plus rien.» «La situation du MàD était parfaite, souligne Julien, 25 ans. On pouvait sortir des bars et venir ici. Le lieu sera un peu excentré aux Charmilles.» «L’ambiance du Moulin à Danse est unique, confient Bénédicte et Chantal, respectivement 47 et 45 ans. On ne trouve pas la même atmosphère ailleurs à Genève, les lieux alternatifs disparaissent et les autres boîtes sont trop guindées.»

Claude Villat, président du comité du MàD, est conscient du défi qui l’attend. «Il faudra réussir à amener l’âme du Moulin à Danse aux Charmilles. J’espère que les gens feront l’effort de venir découvrir un nouveau lieu. Aujourd’hui, on ne peut pas savoir comment le public va évoluer.»

Isabelle Müller, directrice artistique du MàD, voit en ce déménagement l’occasion de faire évoluer la boîte. «Les nouveaux locaux seront beaucoup plus grands et il y aura une vraie scène pour des concerts. La nouvelle salle n’aura pas d’égale à Genève.» Son ambition? En faire «les Docks» de Genève.

«La première vocation du MàD est de créer un lieu pluriculturel par le biais de la discothèque, souligne Claude Villat. L’argent généré par le bar est utilisé pour développer nos activités culturelles comme la promotion d’artistes locaux, les cours de théâtre ou de danse.»

Le Moulin à Danse devrait rester trois ans aux Charmilles. Il pourrait ensuite rejoindre un des réservoirs sous le Bois de la Bâtie.

Créé: 01.04.2013, 10h55

Articles en relation

La Sip a définitivement coupé le son samedi soir

Genève De nombreux fêtards sont venus, samedi, se déhancher une dernière fois dans les locaux de l’ancienne Société d’instrument de physique Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les grands partis désemparés
Plus...