Passer au contenu principal

Du silence plein les oreilles aux Bains des Pâquis

Une étrange tribu casquée s’est déhanchée samedi aux Bains des Pâquis. Chut! Ici on danse.

Le soleil était loin d’être couché et les Bains des Pâquis étaient encore tout aux baigneurs quand la «Silent Party» a débuté samedi. «Silent Party», quèsaco? Une manière de faire la fête et de danser jusqu’à pas d’heure sans ennuyer les voisins. Le truc? Chaque danseur est muni d’un casque audio sans fil et peut choisir lequel des DJ officiant pour la soirée il préfère écouter. En regardant se trémousser cette foule dans le silence, l’outsider a vaguement l’impression de faire partie de la famille Bélier. Peu importe! Les participants, eux, sont ravis.

Organisée par Sonopack, une association créée il y a quatre ans par des fous de musique electro pour promouvoir notamment ce concept, cette fête silencieuse ne l’est en réalité pas tant que cela. Mais c’est du brouhaha humain qui s’entend et non de la grosse basse qui tue, telle qu’on la distingue au loin venant des Pré-Fêtes de Genève.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.