Passer au contenu principal

La Shoah vue à travers un cintre cassé

Le sociologue Ilan Lew parle de son livre sur les objets liés à l’Holocauste.

Ilan Lew montre l’objet prouvant que son arrière-grand-père a existé.
Ilan Lew montre l’objet prouvant que son arrière-grand-père a existé.
Laurent Guiraud

Quand Ilan Lew parle du passé de sa famille juive à son fils Thomas, 5 ans, il n’aborde pas la tragédie de l’Holocauste. De sa grande tante, qui a échappé de justesse aux camps de la mort en sautant d’un train en marche, il raconte un souvenir joyeux: celui des tomates farcies dont l’odeur envahissait la cuisine familiale.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.