Servette victime de la méthode Pischyar comme Admira Wacker de Vienne

FootballLes parallèles sont troublants. Majid Pishyar avait déjà promis de faire de «l’Admira Wacker le nouveau Manchester United d’Europe».

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sous la présidence de Majid Pishyar, Admira Wacker avait subi deux relégations successives en 2006 et en 2007, avant de tomber en faillite en novembre 2007. Bilan de l’ère Pishyar au sein du club de la banlieue de Vienne: des dettes avoisinant 3,4 millions d’euros et la disparation du club, qui renaîtra de ses cendres sous le nom de Trenkwalder Admira.

Rappel utile: avant de jeter son dévolu sur Admira Wacker, Majid Pishyar – et son conglomérat de firmes (32Group) – était devenu en 2004 sponsor du Rapid Vienne, affichant publiquement sa volonté de racheter le club. Echec sur toute la ligne et une succession de procédures juridiques.

Les parallèles sont troublants. Majid Pishyar avait déjà promis de faire de «l’Admira Wacker le nouveau Manchester United d’Europe». En Autriche, comme à Servette pour l’instant, il ne daignait intervenir que lorsqu’il était mis dos au mur par ses créanciers. Et dès la chute du navire de l’Admira, il s’est intéressé à Servette.

Les comparaisons se poursuivent, puisque après le club grenat, l’homme d’affaires iranien a approché le club portugais de Beira Mar en mai 2011, dont il est devenu le propriétaire. «Pour l’intérêt du Servette FC», déclarait-il alors dans la Tribune de Genève . Reste qu’aujourd’hui, Beira Mar va tout aussi mal que son cousin helvétique: des promesses, mais peu de renforts sportifs et une très peu enviable 13e?place sur 16 au classement de la Liga Sagres, soit en danger direct de relégation. Une réunion de crise était d’ailleurs prévue hier soir par les sociétaires de Beira Mar. Pour des raisons sportives, mais aussi financières.

Des Porsche en cadeau pour les Portugais de Beira Mar

Autre fait cocasse. Majid Pishyar avait laissé miroiter à ses joueurs de Beira Mar une Porsche en cas de bons résultats, comme aux Servettiens en cas de promotion en Super League. Dans les deux cas, rien n’a dépassé les belles envolées lyriques.

Majid Pishyar ne tient décidément pas en place. Comme si cela répondait à une stratégie d’ensemble qui n’est pas guidée principalement par des objectifs sportifs. Après la prétendue collaboration entre Servette et Beira Mar, place depuis la semaine dernière à un rapprochement entre le club établi à Aveiro et Al-Ahli Sports, l’actuel leader du championnat d’Arabie saoudite. Beira Mar s’engage à aider la formation de joueurs et de techniciens du Al-Ahli, qui en échange offre une priorité sur ses joueurs au club portugais. Un premier international junior saoudien devrait rejoindre Beira Mar la saison prochaine.

Créé: 16.02.2012, 08h38

Articles en relation

Des membres du Club des 100 s'activent pour reprendre le Servette FC

Football Plusieurs membres du Club des 100, bien entourés, seraient prêts à reprendre le club. Plus...

Majid Pishyar: «Je ne lâcherai pas Servette dans l’adversité»

Communiqué Le président du Servette FC, qui dit être en voyage à l'étranger, vient de publier un communiqué sur le site du club. Le voici. Plus...

Requête de mise en faillite: Servette FC obtient un sursis jusqu'à vendredi

Football Une rencontre entre Cédric Tonoli et les avocats repousse l’échéance. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.