Passer au contenu principal

Serruriers condamnés pour escroquerie

Le tribunal sanctionne un trio au cœur d’une vaste arnaque survenue entre 2016 et 2018.

E. a témoigné suite à une arnaque lors d'un appel à un serrurier.
E. a témoigné suite à une arnaque lors d'un appel à un serrurier.
Laurent Guiraud

Trois serruriers ont été condamnés vendredi pour escroquerie par métier. Le Tribunal correctionnel, qui a suivi dans les grandes lignes le réquisitoire du Ministère public, condamne N. à 30 mois de prison dont 12 mois fermes, J. à 26 mois dont 6 mois fermes et A. à 15 mois avec sursis.

Pour les juges, les prévenus, défendus par Mes Adrien Gutowski, Maryam Massrouri et Gazmend Elmazi, ont bel et bien pris part à une vaste arnaque fort rodée. L’acte d’accusation du procureur Marco Rossier recensait 60 parties plaignantes entre 2016 et 2018. Le cas type? Souvent pressée par le temps ou distraite, la victime ferme la porte de chez elle mais oublie la clé à l’intérieur. «Enfermée dehors», elle surfe sur internet, avec son téléphone, pour trouver une serrurerie disponible. Manque de chance, elle tombe sur «la» société douteuse. L’un des prévenus arrive, exécute souvent mal le boulot, présente un devis qui grimpe durant l’intervention et aboutit à une facture salée. Comme le malfrat a sur lui un terminal pour les paiements par carte, il encaisse vite le pactole et disparaît.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.