Passer au contenu principal

La sécurité du vote électronique à Genève de nouveau mise en cause

La télévision a révélé qu’il était facile d’accéder aux votes des Genevois. Un expert appelle à un contrôle fédéral.

Démonstration du vote par Internet en 2011.
Démonstration du vote par Internet en 2011.
Laurent Guiraud

La sécurité du vote électronique à Genève est de nouveau mise en doute. En 2015, un journaliste de la RTS avait montré qu’il était possible de voter à deux reprises électroniquement. Cette fois, l’alerte vient de la télévision alémanique SRF, qui a prouvé qu’un pirate informatique pouvait aisément accéder aux votes des citoyens.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.