Passer au contenu principal

«Les scouts partent dans la vie avec une longueur d’avance»

Un millier de jeunes gens sont réunis ce week-end à Satigny. Signe d’un succès grandissant.

Aux abords du centre des Pérouses, à Satigny, on les reconnaît d’emblée à leur chemise ornée de badges et leur foulard bicolore, torsadé et noué sur la poitrine. En ce samedi matin baigné de soleil, des centaines d’adolescents - «les éclaireurs» - se sont donnés rendez-vous dans ce coin de la campagne genevoise. A neuf heures, ils s’attellent déjà à monter leur tente pour la nuit.

Chaque patrouille (ou groupe de huit) s’organise, les plus âgés guident les plus jeunes. «Ce qui me plaît? C’est la communauté. On apprend le partage, le respect, confie Corentin Cotture, 18 ans, qui tient d’une main le haut de la tente. Comme responsable de patrouille, je m’occupe des autres, je prépare des activités physiques. Plantez les angles!» crie-t-il à ses camarades. «Moi, c’est l’ambiance que j’aime, glisse Laurine Igolen, 16 ans. C’est une bonne façon de vivre. On apprend plein de choses et j’aime beaucoup la nature.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.