Passer au contenu principal

Les scénarios fous (et moins fous) qui se dessinent pour les élections

Qui dominera le Grand Conseil ou le Conseil d’État ces prochaines années? Voici quelques hypothèses à privilégier.

Comme lors de précédentes élections genevoises, le public s'apprête à suivre avec intérêt les résultats de ce premier tour.
Comme lors de précédentes élections genevoises, le public s'apprête à suivre avec intérêt les résultats de ce premier tour.
Laurent Guiraud.

On saura dès dimanche soir de quoi sera fait le Grand Conseil ces cinq prochaines années, et qui parmi les 623 prétendants occuperont les cent sièges de députés. Il faudra être un peu plus patient concernant le Conseil d’État, le premier tour de l’élection constituant un tour de chauffe (il est assez probable que personne, pas même Pierre Maudet, ne parvienne à obtenir la majorité absolue requise). Il permet avant tout d’éclaircir les rangs des candidats (31 à l’heure actuelle). Ce premier round donne malgré tout de précieuses indications sur l’issue du second, qui se déroulera le 6 mai.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.