Le satellite européen Integral fête ses dix ans

Université de GenèveDepuis une décennie, l’UNIGE est responsable du traitement et de l’analyse de toutes les données de ce satellite européen.

Thierry Courvoisier, astrophysicien à l'Université de Genève.

Thierry Courvoisier, astrophysicien à l'Université de Genève. Image: Pascal Frautschi

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le satellite astronomique européen Integral a été lancé le 17 octobre 2002 depuis le centre spatial de Baïkonour, au Kazakhstan. Depuis, il étudie les rayons gamma émis par des sources telles que les trous noirs, les étoiles à neutrons et les supernovae. En dix ans, d’activité ce satellite a permis de récolter de nombreuses données et de faire des découvertes étonnantes, comme la détection d’antimatière, et de mieux comprendre les trous noirs et les étoiles à neutron. L’Université de Genève, au travers de l’institut ISDC, a joué un rôle important dans ces découvertes, puisque ce sont des scientifiques genevois qui reçoivent, analysent et distribuent l’ensemble des données du satellite. Prévu initialement pour fonctionner cinq ans, Integral sera opérationnel au moins jusqu’en 2014. Et après ? «Peu d’instruments sont prévus pour son remplacement, regrette Thierry Courvoisier, astrophysicien à l’UNIGE. Nous prenons le risque de devenir aveugle d’ici cinq à dix ans dans le spectre des rayons gamma. Je trouve cela regrettable, tant les découvertes peuvent encore y être nombreuses.» (TDG)

Créé: 11.12.2012, 18h06

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Suisse: les poussins mâles ne seront plus broyés mais gazés
Plus...