Passer au contenu principal

Les sans-abri dorment dans les halles de gym des écoles désertées

Le dispositif d’accueil a dû se redéployer pour répondre à la promiscuité ingérable. Solution transitoire et chaotique. Avant la mise sur pied d’un centre de dimension totalement inédite.

La halle de gymnastique de l'école de Geisendorf, équipée de 37 lits de camp, à bonne distance les uns des autres.
La halle de gymnastique de l'école de Geisendorf, équipée de 37 lits de camp, à bonne distance les uns des autres.
Laurent Guiraud

Sur le front de l’urgence sociale, en lien avec la prise en charge des personnes qui n’ont ni toit ni adresse de repli – ils sont près de 400 en temps normal à Genève –, l’actualité se décline elle aussi au rythme de ce virus sans domicile fixe. Une information en chasse une autre, au point qu’un communiqué alarmiste envoyé en début de soirée peut, dans ce qu’il demande et exige, ne pas tenir jusqu’à minuit.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.