Passer au contenu principal

Sami Kanaan: «Le rapport de confiance a été ébranlé»

Le maire de la Ville revient sur l’affaire des frais professionnels des magistrats qui agite encore le Municipal trois mois plus tard.

Pour le maire de la Ville de Genève, Sami Kanaan, «la grande leçon de la crise pour le Conseil administratif, c’est qu’on a fait l’erreur de ne pas s’intéresser à la manière dont chacun d’entre nous interprétait les règles».
Pour le maire de la Ville de Genève, Sami Kanaan, «la grande leçon de la crise pour le Conseil administratif, c’est qu’on a fait l’erreur de ne pas s’intéresser à la manière dont chacun d’entre nous interprétait les règles».
Steeve Iuncker-Gomez

Les premières séances de l’année du Délibératif de la Ville de Genève viennent de s’achever. Avec un constat: l’affaire des notes de frais des magistrats est loin d’être terminée. Les questions des élus sont toujours vives, comme le prouvent les quinze textes qui attendent d’être traités en Commission des finances.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.