Passer au contenu principal

Le samedi le plus partageur de l’année remplit nos étagères caritatives

Les gens font deux fois leurs courses ce week-end. Sans se faire prier. Reportage aux côtés des bénévoles déployés dans près de 90 magasins genevois.

Le Samedi du partage donne du travail aux bénévoles.Dans ce centre commercial de la rue de Carouge, la générosité fait son poids et prend du volume.
Le Samedi du partage donne du travail aux bénévoles.Dans ce centre commercial de la rue de Carouge, la générosité fait son poids et prend du volume.
Magali Girardin
Le Samedi du partage donne du travail aux bénévoles.Dans ce centre commercial de la rue de Carouge, la générosité fait son poids et prend du volume.
Le Samedi du partage donne du travail aux bénévoles.Dans ce centre commercial de la rue de Carouge, la générosité fait son poids et prend du volume.
Magali Girardin
Le Samedi du partage donne du travail aux bénévoles.Dans ce centre commercial de la rue de Carouge, la générosité fait son poids et prend du volume.
Le Samedi du partage donne du travail aux bénévoles.Dans ce centre commercial de la rue de Carouge, la générosité fait son poids et prend du volume.
Magali Girardin
1 / 12

Le riz et les pâtes. Le duo de denrées qui font les réserves pour l’hiver tient la vedette ce samedi dans le trafic des cabas en papier passant de main en main. Vides à l’aller, pleins au retour. Dans cet entresol commercial de la rue de Carouge, la générosité saute aux yeux. Elle prend du poids et du volume en temps réel.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.