Passer au contenu principal

Le Samedi du partage vise 300 tonnes de dons

Plus de 900 bénévoles vont œuvrer ce samedi pour les plus démunis. Les besoins augmentent chaque année.

Vincent Gall, trésorier du Samedi du partage.DR
Vincent Gall, trésorier du Samedi du partage.DR

Voilà vingt-deux ans que le Samedi du partage récolte des marchandises alimentaires et des produits d’hygiène pour les personnes en situation précaire à Genève. L’équipe organisatrice constate que les besoins sont en hausse constante: «Lors de la dernière édition, nous avons reçu 274 tonnes de produits. Nous espérons dépasser les 300 tonnes ce samedi, pour couvrir les besoins minimaux», explique le trésorier Vincent Gall. A l’heure actuelle, le Samedi du partage répond à 60% des besoins. On doit la marchandise récoltée à la générosité des Genevois. Ils achètent des biens non périssables et de première nécessité pour une cinquantaine d’associations pendant qu’ils font leurs courses. «On a toujours trop de pâtes, mais jamais assez de sauces», plaisante Vincent Gall, en soulignant la bonne volonté de la population.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.