Passer au contenu principal

Salon de l’Auto: les hôtesses sexy remises en question

Un Américain est parvenu à une fréquentation supérieure de 33% de son stand, tenu par des grands-mères.

«Les hôtesses dénudées dans les expositions internationales ne servent à rien. Elles permettent juste aux mecs de se rincer l’œil et d’attiser leurs fantasmes, mais ça ne fait pas vendre plus.» Cette affirmation n‘émane pas d’une intégriste féministe, mais d’un homme, Spencer Chen, responsable marketing d’une grande entreprise américaine, qui a mené une étude complète sur le sujet.

Il appuie notamment sa théorie sur une expérience personnelle réalisée lors d’un grand salon de l’électronique. Il a installé deux stands. Le premier avec des «booth babes» (ndlr: des poules de stand), le second animé par des grands-mères. Il s’est arrangé pour avoir aussi, sur les deux stands, des vendeurs locaux compétents et accueillants. Le résultat est sans appel. «Le stand occupé par les jeunes hôtesses n’a eu que le tiers de la fréquentation visée, explique le jeune manager dans son étude. Tandis que celui où œuvraient les grands-mères a obtenu trois fois plus de contacts sérieux que l’année précédente!»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.