Passer au contenu principal

Où s’asseoir dans les gares du CEVA

Aucun banc à Chêne-Bourg mais des reposoirs bien cachés à Champel.

À la gare de Champel, il n’y a pas de bancs sur le quai, qui est trop étroit.
À la gare de Champel, il n’y a pas de bancs sur le quai, qui est trop étroit.
LAURENT GUIRAUD

«Je voulais m’asseoir, mais il n’y a rien, ce n’est pas normal», dit une dame un peu perdue qui vient de rater son wagon en gare de Champel. Ce n’est pas tout à fait vrai. La confusion vient d’un petit secret bien gardé. Des bancs figurent bien à l’offre mobilière de la nouvelle station gigantesque du Léman Express. «Ils sont à l’intérieur, car le quai est trop étroit», souffle un indicateur chargé de la maintenance. Nichés sous les escaliers, trois bancs attendent effectivement les retardataires, les seniors, les femmes enceintes, les amoureux, les assoupis.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.