Passer au contenu principal

La RTS doit-elle poursuivre ses programmes religieux?

Suite à l'annonce de la suppression des émissions oecuméniques, trois personnalités donnent leur avis sur la question

Aline Bachofner anime l'émission «Faut pas croire» sur RTS Un depuis 2102.
Aline Bachofner anime l'émission «Faut pas croire» sur RTS Un depuis 2102.
Pierre Abensur

«Faut pas croire», «Hautes fréquences» et «A vue d’esprit» n’ont plus qu’un an d’antenne: la Radio Télévision Suisse veut biffer ses magazines religieux de la grille des programmes dès 2017, au terme d'une convention qui la lie aux Eglises et qui échoit à la fin 2016. Les diffusions des cultes et messes ainsi que la chronique spirituelle quotidienne du «Journal du matin», elles, perdureront. A l’heure où la radicalisation religieuse est à l’œuvre, ce choix éditorial est «incompréhensible», dénoncent les milieux chrétiens et de nombreuses personnalités. Une pétition de soutien a été lancée.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.