Route de Ferney, les voitures se serreront pour accélérer les bus

GenèveD’ici au printemps 2020, des voies réservées aux transports publics seront créées sur près de mille mètres.

Image: Lucien Fortunati

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les travaux ont commencé lundi. L’État, comme il l’a annoncé le jour même, a commencé à dessiner une nouvelle voie jaune réservée aux bus sur la montée de la route de Ferney, entre l’avenue de l’Ariana et la place de Carantec, au cœur du Grand-Saconnex. Il s’agit de la première étape d’un programme d’accélération des transports publics sur cet axe. D’ici au printemps 2020, une autre intervention du même type aura lieu sur la partie de la route de Ferney qui relie la place de Carantec à l’autoroute avec la création d’une voie réservée en direction du Pays de Gex.

Comment le Canton s’y prend-il pour offrir davantage d’espaces réservés aux bus? «À l’exception d’un bref tronçon où on rétrécit une voie de bus dans un sens pour offrir cet espace aux transports publics allant dans la direction inverse, on prend principalement de l’espace au trafic privé, explique Thierry Messager, directeur de la région Rhône-Lac à l’Office cantonal des transports. Entre la place de Carantec et le chemin du Pommier, on crée une voie de bus dynamique que l’on retire au trafic se dirigeant vers la sortie de la ville. Les transports publics pourront l’utiliser dans les deux sens, en fonction de l’heure de pointe.»

L’office motive la mesure par les pertes de temps que subissent les transports publics sur cet axe sensible qui voit transiter quelque 1200 voitures en heure de pointe et où l’engorgement est aggravé par les chantiers en cours dans le secteur, notamment avec la réfection de la jonction autoroutière du Grand-Saconnex, un chantier fédéral mené en coordination avec celui, cantonal, de la route des Nations. Cet évitement souterrain du Grand-Saconnex, connectant l’autoroute à l’avenue Appia, doit être mis en service en 2022.

En attendant, les bus s’engluent dans les bouchons. La ligne F, dont la fréquence sera augmentée avec un véhicule toutes les sept ou huit minutes au lieu de dix, perd actuellement six minutes aux carrefours pendant la pointe du matin et jusqu’à onze minutes le soir. Avec les mesures prises, les bus devraient gagner de deux à quatre minutes selon les projections.

Ces mesures sont politiquement sensibles. En 2004, le Grand Conseil avait en quelque sorte sanctuarisé l’espace dévolu au trafic privé sur cet axe. Soucieuse de préserver les capacités d’écoulement du trafic automobile, la majorité de droite avait en effet inscrit dans la loi qu’un tram ne pourrait s’imposer sur la route de Ferney qu’une fois la route des Nations mise en service. Alors que ce dernier projet se heurtait à des salves d’opposition en 2015, les Verts avaient tenté, en vain, de persuader le parlement de biffer le lien légal de subordination qui empêchait du coup de réaliser le tram. Celui-ci est désormais espéré à l’horizon 2024 (sur un tronçon allant de la place des Nations au parking d’échange P47, qui jouxte le tarmac). Une prolongation est envisagée vers Ferney. Mais on n’attendra toutefois pas cet horizon pour serrer la vis au trafic privé.

Une échappatoire est toutefois suggérée aux automobilistes. Les capacités du P47 seront sextuplées pour atteindre 300 places. Le site est desservi par les bus F, 5+ et 28.

Créé: 03.12.2019, 18h24

Articles en relation

Une voie sera réservée aux bus à la route de Ferney

Grand-Saconnex Le Département des Infrastructures veut améliorer la vitesse commerciale des bus sur cette artère. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Conseil fédéral contre l'interdiction totale de la pub pour le tabac
Plus...