Rolex rachète à Patek Philippe son bâtiment de Perly et s’agrandit à Chêne-Bourg

HorlogerieLa quatrième marque horlogère de Suisse cède à la première un site industriel pour 27 millions.

Le bâtiment actuel de Rolex (ci-dessus) sera agrandi du côté de la future gare de Chêne-Bourg.

Le bâtiment actuel de Rolex (ci-dessus) sera agrandi du côté de la future gare de Chêne-Bourg. Image: ROLEX/JEAN-DANIEL MEYER

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Alors que les collaborateurs de Caran d’Ache commencent à ranger leurs crayons en vue du déménagement de leur usine à Bernex , le plus important industriel des Trois-Chêne, Rolex, agrandit la sienne. Le départ du premier sera donc en partie compensé par la consolidation du second dans un bout du canton où l’industrie brille par son absence.

Proche de l’agglomération annemassienne, le site est apprécié par les ouvriers provenant de France voisine. C’est aussi à côté de la frontière française, mais à Perly-Certoux cette fois, que Rolex s’est ménagé une autre possibilité d’extension. La marque à la couronne vient de racheter pour 27 millions de francs le bâtiment industriel de Patek Philippe. Rénové en 2002, cet immeuble offre une surface d’ateliers et de bureaux de plus de 5000 m2, répartis sur trois niveaux. Des vastes locaux et un parking existent aussi en sous-sol. Près de 200 personnes peuvent y travailler.

Quatrième marque horlogère suisse derrière Rolex, Cartier et Omega, propriété de la famille genevoise Stern, Patek Philippe y avait installé en 2003 ses activités d’habillement de la montre.

Mais cette marque haut de gamme est surtout concentrée sur son principal site de Plan-les-Ouates, où un investissement de 500 millions de francs doit lui permettre de disposer d’un outil de production des plus modernes. Cette extension doit aussi assurer l’avenir industriel de Patek Philippe pour de nombreuses années, voire des décennies. Environ 1600 personnes sont occupées à Genève par l’horloger.

900 emplois

Retour à Chêne-Bourg. Les plus anciens se souviennent de l’enseigne Genex, route de Jussy. Pleinement intégré au début du millénaire sous le nom de Rolex Industrie, ce site occupe quelque 900 personnes (sur environ 4000 salariés par le fabricant dans le canton).

Habillage des cadrans, sertissage des pierres précieuses, laboratoire de gemmologie et de galvanoplastie: dans des locaux aérés et silencieux, les employés de la plus importante marque horlogère suisse s’y activent dans d’excellentes conditions de travail. Les affaires vont bien. Rolex agrandit donc son site, en construisant une extension qui sera à un jet de pierre précieuse de la halte de Chêne-Bourg du Léman Express, rendant ce site encore plus attractif.

Chez Rolex, on indique sobrement que l’agrandissement à Chêne-Bourg et l’achat du site de Perly-Certoux «répondent à l’évolution de nos besoins de production».

Patek Philippe n’a pas souhaité détailler, hier, les raisons de cette vente immobilière.

Créé: 15.08.2019, 07h26

Articles en relation

Une Patek Philippe vendue 3,9 millions de francs à Genève

Horlogerie La vente de Sotheby’s dédiée mardi soir à la haute horlogerie a réalisé un total de 12,2 millions de ventes. Plus...

Patek Philippe investit 500 millions de francs

Industrie horlogère Le groupe genevois construit un nouveau bâtiment voué à la recherche appliquée. Avec ses fonds propres. Plus...

Patek Philippe investit 450 millions à Genève

Horlogerie Le groupe va développer sur son site de Plan-les-Ouates des activités de formation et d’innovation Plus...

Immersion dans l’empire suisse de Rolex

Horlogerie Editorial Entre Genève et Bienne, 6400 personnes façonnent des montres mythiques. Plongée au cœur d’une marque horlogère très secrète. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...