Roger Federer: «Wimbledon reste le nec plus ultra»

Interview Le meilleur joueur de tous les temps a reçu la Tribune de Genève

Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Roger Federer reprendra la compétition le 7 mai au Masters 1000 de Madrid, mettant un terme à une parenthèse de cinq semaines depuis son ultime apparition au tournoi de Miami à la fin mars. De retour sur sol helvétique depuis dix jours, le No 3 mondial affûte sa forme dans les environs de son domicile schwytzois, à Wollerau. C’est à quelques kilomètres de là, à Feusisberg, qu’il a reçu la Tribune de Genève pour faire le point avant les prochains grands événements de la saison…

Roger Federer, comment meublez-vous une pause de cinq semaines entre deux tournois, comme c’est le cas actuellement pour vous?

J’aime bien planifier mon calendrier, c’est important. Je crois à la nécessité de souffler vraiment au moins une ou deux semaines, et pas seulement quelques jours de relâche parsemés ici et là. Ces plages de repos me permettent de gérer au mieux mon corps et d’éviter au maximum les blessures. Après, à l’approche des grands événements, comme Roland-Garros ou Wimbledon, la motivation bat encore plus son plein.

En quatre mois, trois rendez-vous du Grand Chelem et le tournoi olympique sont au menu. S’il fallait en privilégier un?

Wimbledon reste le nec plus ultra pour moi. Mes idoles Becker, Edberg, Sampras l’ont remporté plus d’une dizaine de fois, j’ai enlevé le tournoi juniors, j’ai fêté ma première grosse victoire contre Sampras en 2001 et y ai décroché mon premier sacre en Grand Chelem en 2003. Alors vous pouvez imaginer ma joie d’y participer deux fois en quelques semaines cet été, grâce aux Jeux olympiques. Mais qu’on me comprenne bien: je rêve d’aller jusqu’au bout à Roland-Garros et à l’US Open…

Le tournoi olympique se déroule tous les quatre ans seulement, que vous ne l’avez jamais remporté et qu’il pourrait bien s’agir cet été de votre dernière opportunité…

La pression risque d’être plus grande en raison de ce contexte à Londres. Par deux fois, en 2004 et 2008, je ne suis pas parvenu à remporter l’or en tant que No 1 mondial. Peut-être que cela me sourira cet été dans un autre rôle…

Créé: 25.04.2012, 17h13

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mort de Moubarak
Plus...