Rocade Candolle-Seymaz: parents, maîtres et élèves protestent

EducationUn grand rassemblement a eu lieu mardi soir contre la fermeture du Collège de Candolle et sa migration au Cycle de la Seymaz.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Des centaines de smileys mécontents sont épinglés sur les poitrines, des banderoles et pancartes colorées s’agitent au bout des bras: mardi soir, le Cycle de la Seymaz, à Chêne-Bourg, s’est transformé en quartier général d’une contestation qui touche élèves anciens et actuels, enseignants et parents.

Près de 450 personnes se sont réunies dans l’aula bondée de l’école, et près de 500 autres étaient présentes dans l'enceinte de l'école selon les organisateurs de l'événement, pour s’opposer au projet de l’Etat de réallouer le Collège de Candolle à l’Ecole de culture générale et d’utiliser le Cycle de la Seymaz pour reloger les collégiens. Les 550 élèves de la Seymaz seraient, eux, dispersés dans d’autres établissements. Le Département de l’instruction publique (DIP) n’a, pour l’instant, pas confirmé ce projet de rocade. Mais il n’a pas non plus infirmé les rumeurs… Celles-ci ont créé un vent de panique chez les usagers des établissements concernés et leur mobilisation ne s’est pas fait attendre. Après une manifestation vendredi devant les bureaux de la cheffe du DIP, Anne Emery-Torracinta, des élèves de la Seymaz lui ont écrit une lettre, tout comme les parents d’élèves de la Seymaz et de son voisin le Cycle de la Gradelle, qui pourrait subir les effets de la rocade.

Du côté de Candolle aussi on se mobilise: des collégiens et enseignants ont lancé une pétition, le bâtiment est bardé de banderoles, les élèves se sont vêtus de rouge en signe de protestation et ont organisé plusieurs sit-in mardi. Une partie d’entre-eux a fait le déplacement jusqu’à la Seymaz pour le rassemblement à l’aula.

«Nous avons organisé cette réunion pour faire le point, informer et rassembler nos forces, déclare Stéphanie Godon, enseignante à la Seymaz. Nous ne défendons pas uniquement la Seymaz et Candolle, nous défendons aussi les autres établissements car tous vont être impactés par ce projet de rocade! Répartir les 550 élèves de la Seymaz va entraîner des sureffectifs dans les autres cycles.»

Un autre enseignant relève: «La conseillère d’Etat réfléchit-elle sur le long terme, voit-elle plus loin que sa législature? La Seymaz, et les cycles avoisinants, répondent à un besoin, la région est amenée à se développer prochainement (ndlr: les Communaux d’Ambilly et les projets immobiliers autour du CEVA entre autres). Alors dans trois ans, on rouvre le Cycle de la Seymaz?» Alessandro Conti, membre de l’Association des maîtres, ajoute: «On ne règle pas un problème de sureffectif en fermant une école, on le déplace!»

Les usagers sont en colère et surtout déçus. «Et le facteur humain dans tout ça? interpelle une enseignante. Il n’y a aucune concertation, on ne nous dit rien, on a l’impression que les profs sont méprisés et que les élèves sont des pions.» La conseillère d’Etat doit rencontrer mercredi après-midi des représentants des divers syndicats et associations concernés. (TDG)

Créé: 11.03.2015, 08h58

Articles en relation

Un cycle et un collège seraient menacés de fermeture

Ecole Pour désengorger le postobligatoire, l’Etat songerait à réallouer le Collège de Candolle à l’Ecole de culture générale et à utiliser le Cycle de la Seymaz pour reloger des collégiens. Tollé chez les usagers Plus...

Un cycle de la rive gauche pourrait disparaître en 2016

Education Le cycle de la Seymaz ou celui de la Gradelle pourrait être réaffecté au postobligatoire qui est saturé. L’Etat reste vague Plus...

5000 signatures contre la réquisition des cycles de Drize et de la Seymaz

Genève Les signataires s'opposent au projet du DIP de faire cohabiter dans un même bâtiment des élèves de 12 à 20 ans Plus...

L’ école genevoise réussit son examen mais sans mention

Sondage «Tribune» Les lecteurs de la «Tribune» et des experts pointent une mauvaise prise en charge des jeunes en rupture. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Elections en Europe: les Verts progressent partout
Plus...