Un robot va inaugurer le 40e Salon des Inventions de Genève

InnovationDu 18 au 22 avril, pas moins de 1000 idées inédites seront présentées à Palexpo. Une édition de tous les records, selon les organisateurs.

Nono-Y, le robot humanoïde de la HEIG d'Yverdon qui donnera les ciseaux pour couper le ruban d'inauguration.

Nono-Y, le robot humanoïde de la HEIG d'Yverdon qui donnera les ciseaux pour couper le ruban d'inauguration. Image: Photo: HESSO-HEIG

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les scientifiques du monde entier n'ont pas encore réussi à inventer le mouvement perpétuel, source inépuisable d'énergie. Mais il y a pourtant un phénomène qui s'y apparente: l'inventivité humaine. Cette année, pour son 40e anniversaire, le Salon International des Inventions de Genève va accueillir 789 exposants de 45 pays différents.

Une inauguration semi-robotisée

Pour l'inauguration, qui aura lieu mercredi à 17h00, un robot humanoïde yverdonnais viendra amener les ciseaux et demandera à Pierre Maudet, Isabel Rochat et Francis Gurry, directeur général de l'organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), de couper le cordon. Au terme de l'exposition, un jury composé de 85 spécialistes internationaux remettra les 54 prix spéciaux aux participants.

Des innovations technologiques, telles qu'une boule contre la pollution électromagnétique (Suisse) ou encore une brosse à cheveux avec un réservoir pour soins capillaires (USA), viendront se montrer au public à Palexpo dès le 18 avril. Au total, ce sont 1000 nouvelles technologies que les visiteurs pourront découvrir. Les organisateurs attendent environ 60'000 visiteurs, dont plus de la moitié devraient être des professionnels intéressés par l'achat de ces innovations.

Un lieu d'échange et d'informations

«C'est un point de rencontre très important entre les hommes d'affaires et les inventeurs, dont le but final est de commercialiser ce qu'ils ont créé», raconte Jean-Luc Vincent, fondateur et président du salon. En moyenne, ce sont 45 millions de dollars qui sont négociés chaque année pour les licences donnant droit à l'exploitation des innovations.

Et pas de risque de voir du vieux sur les stands, puisque le critère principal de sélection, outre le brevet obligatoire, est que les inventions ne peuvent être présentées qu'une seule fois. La Halle 7 de Palexpo sera partagée en trois secteurs: celui des inventeurs, un espace commercial et enfin celui des bureaux nationaux des brevets, où la Chine sera présente. Ce dernier lieu sera ouvert aux inventeurs et au grand public pour s'informer sur les moyens de breveter une création dans différents pays: «C'est une vitrine pour simplifier ce type de démarche et éclairer les différents acteurs ainsi que les jeunes inventeurs», explique Cécile Benbachir, chef des prix décernés par l'OMPI.

Créé: 11.04.2012, 14h45

Nono-Y, en plein échauffement avant le Salon International des Inventions de Genève.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève éteint ses lumières le 26 septembre
Plus...