Passer au contenu principal

Les rives de l’Arve sont jonchées de détritus

La station d’épuration de Villette, endommagée lors de la crue, déverse ses eaux usées dans la rivière. Mais ce n’est pas la seule cause.

Les promeneurs l’ont sûrement déjà remarqué. Depuis quelques jours, des détritus jonchent les rives de l’Arve à nouveau découvertes depuis la décrue du cours d’eau. Des pêcheurs accusent la station d’épuration de Villette, à Thônex, fortement endommagée par les inondations, de déverser toutes ses eaux usées dans la rivière. «En aval de la STEP, ça pue les excréments, ils auraient au moins pu nous avertir pour qu’on ne pêche pas dans ces conditions», peste Christophe Ebener, président de la Commission de la pêche.

Yves De Siebenthal, directeur de la direction environnement aux Services industriels de Genève (SIG), ne nie pas le problème. «La station est hors-service depuis la nuit de vendredi à samedi dernier, confirme-t-il. Les sous-sols où se trouvent les moteurs électriques des pompes ont été totalement noyés.» Conséquence: les eaux usées de douze communes de la rive gauche – soit environ 80 000 habitants – passent directement dans l’Arve. «On ne peut absolument rien faire, assure le directeur. Il n’y a plus rien qui fonctionne.» Mais pourquoi ne rien avoir signalé? «La communication était centralisée par la cellule de gestion de crise cantonale, Osiris, qui avait d’autres priorités», répond-il.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.