Passer au contenu principal

Révolution: la police municipale patrouillera jusqu'à 3h du matin

Guillaume Barazzone, le nouveau magistrat en charge de la sécurité annonce des mesures chocs et l’engagement de 64 agents supplémentaires d’ici à 2016.

Guillaume Barazzone, conseiller administratif en charge de la sécurité.
Guillaume Barazzone, conseiller administratif en charge de la sécurité.
Pierre Albouy

La ville de Genève va modifier et étoffer le cahier des charges de ses agents de police municipale. Ce matin, le nouveau magistrat en charge de la sécurité, le PDC Guillaume Barazzone a dévoilé de nouvelles mesures. Certaines seront immédiates, d’autres n’interviendront que lorsque le Grand Conseil aura approuvé la révision de la loi cantonale. «Il s’agit clairement de redéfinir les priorités et de donner de nouvelles compétences aux agents municipaux afin de répondre aux attentes des habitants, insiste le conseiller administratif. Nous allons notamment renforcer leur présence sur le terrain en les déchargeant des 400 heures de tâches administratives, reprises par d’autres services.» Parmi les nouvelles mesures, on note, entre autres, la présence dès 1er juin de patrouilles de minimum 3 hommes, les jeudis, vendredis et samedis soir jusqu’à 3 h du matin. Au lieu de minuit aujourd’hui. On relève également la volonté de passer de 136 agents aujourd’hui à 200 d’ici 2016 et la création de deux nouveaux postes de police municipale, dans les quartiers de Champel et des Acacias.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.