Passer au contenu principal

Le réveil des Franchises

Des potagers ont éclos dans le «parc oublié» de Châtelaine; un projet participatif parmi d’autres.

Juliette, 3 ans et demi, court entre les plates-formes des futurs potagers en bois brûlé et y déverse le contenu fumant de son seau en plastique avec détermination: «J’ai beaucoup de travail», lâche-t-elle en passant. A ses côtés, et avec la même énergie, une dizaine d’habitants de l’abri PC de Châtelaine et une poignée de membres des collectivités et associations locales s’activent ce vendredi matin au parc des Franchises.

Les vingt-neuf plates-bandes potagères seront remises à leurs futurs jardiniers après la pose de la clôture en fin de semaine. Des traces de cuivre et mercure ayant été détectées dans le sol, les bacs ont été affranchis du sol par la pose d’un bidim (revêtement textile plastifié) et de copeaux. Ils ont ensuite été remplis de compost fabriqué à partir de déchets agricoles, «selon la méthode urbaine qui permet de cultiver avec deux fois rien», souligne Christian Bavarel, mandaté pour apporter son expertise en agriculture urbaine au projet.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.