Passer au contenu principal

Le «retraité» Alain Peyrot ne jouera pas les potiches à la tête des Services industriels

Le nouveau président des SIG veut confier des responsabilités à chacun des 23 membres du conseil d'administration.

Alain: Peyrot: «C'est Pierre Maudet, de plus de 30 ans son cadet, qui m'a reçu durant l'été pour passer un entretien d'embauche.»
Alain: Peyrot: «C'est Pierre Maudet, de plus de 30 ans son cadet, qui m'a reçu durant l'été pour passer un entretien d'embauche.»
JFM

A 67 ans, Alain Peyrot est presque un contemporain de Christian Grobet, à qui l'on prête l'intention de briguer un siège au Conseil d'Etat en automne 2013. Comme Christian Grobet, Alain Peyrot n’est pas prêt de prendre sa retraite. Après la banque et la présidence de la grosse régie Naef, ce patron, apparenté aux vieilles familles de Genève, a décidé de relever un nouveau défi. A l'heure où la plupart des gens prennent leur retraite, il a fait acte de candidature à la présidence des Services industriels de Genève.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.