Le retour précoce du Tour de la rade en 80 jours

Du 24 mai au 12 aoûtLe festival gratuit tient sa 2e édition au parc Mon Repos. Il investira l’île Rousseau dès le 12 juillet.

Les dômes du TDR80 sont de retour. L'édition 2017, en photo, aurait attiré 60 000 personnes, selon les organisateurs.

Les dômes du TDR80 sont de retour. L'édition 2017, en photo, aurait attiré 60 000 personnes, selon les organisateurs. Image: CIRRUS

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les autorisations nécessaires sont tombées in extremis, la semaine dernière seulement. Le Tour de la rade en 80 jours, ce festival itinérant gratuit qui a tenu sa toute première édition durant l’été 2017, revient plus tôt qu’attendu, du 24 mai au 12 août. Contrairement à l’an dernier, où il était éclaté entre quatre lieux, il se déroulera cette année essentiellement sur deux sites, au parc Mon Repos du 24 mai au 6 juillet, puis sur l’île Rousseau du 12 juillet au 12 août.

Au programme de cet événement organisé par l’association Cirrus: des DJ sets suivis dès 23 h, le week-end, de Silent Experience (fête où l’on écoute la musique au casque), mais aussi, en journée, du yoga, des jeux et des transats en accès libre. Sans compter les fameuses croisières Sonoboat sur la Neptune. La programmation est en cours de finalisation.

Pour sa première partie, l’événement déménage de la Perle du Lac à quelques dizaines de mètres en amont, sur la Rive droite, au parc Mon Repos (à l’extrémité du quai Wilson). Parmi les nouveautés, un brunch électronique dès 15 h tous les samedis, un yoga brunch tous les dimanches et du mapping sur les dômes du festival.

Si la musique électronique reste au cœur du projet, en vedette tous les jeudis soir et les samedis, les autres jours de la semaine sont destinés à d’autres publics: le lundi soir, reggae, dub et afro; le mardi soir, world music; le mercredi, disco, soul et funk; le vendredi, all style.

L’offre de restauration s’est étoffée et proposera une carte bien plus large que les seules pizzas, comme des hot-dogs, des burritos et des croque-monsieur, mais aussi des salades et des jus de fruits. «Tout à moins de 15 francs», assure Sivan Karabulut, le coordinateur du festival. Une bourse aux vinyles devrait également voir le jour. Où sont passées les performances de théâtre, de cirque, de poésie et de lecture? «On a atteint nos limites en termes de capacité d’organisation (ndlr: bénévoles), de finances et de logistique, explique Sivan Karabulut. Il nous faudrait des subventions d’au moins 30 000 francs pour reconduire ces activités, mais elles ne nous ont pas été accordées pour le moment.» Une demande de reconsidération vient d’être envoyée aux autorités. Enfin, les Musiques de l’Ôbe ne seront pas au programme étant donné que les Aubes musicales renaissent aux Bains des Pâquis. «Il n’est pas question pour Cirrus de s’approprier ce concept.»

Créé: 24.05.2018, 17h01

Articles en relation

L’été genevois sauvé par l’Escale

Loisirs L’animation estivale gratuite de la Ville revient deux fois plus grande et plus longue. De quoi compenser l’absence des Fêtes. Plus...

Genève Tourisme perd les Fêtes

Économie L’office n’est plus maître de la manifestation estivale. Après les États généraux, il ciblera mieux la clientèle locale. Plus...

Genève tient un nouveau festival gratuit pendant l’été

Du 1er juin au 25 août Le «Tour de la rade en 80 jours» promet trois mois d’animations du matin au soir. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Quand reprendre le travail?
Plus...