Le réseau de trams va retrouver son offre d'antan. Voire plus

Cadences Les TPG ajoutent 161 courses de tram à l’horaire, soit une hausse de 15%.

Dès le 9 avril, les TPG ajouteront 161 courses de tram à l'horaire, soit une hausse de 15%.

Dès le 9 avril, les TPG ajouteront 161 courses de tram à l'horaire, soit une hausse de 15%. Image: LUCIEN FORTUNATI

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dès le 9 avril, les Genevois attendront moins longtemps aux arrêts de tram. C’est l’une des nouveautés qui les attend sur le réseau de transports publics à la rentrée des vacances de Pâques. Les TPG et le Département des transports ont présenté vendredi les ajustements prévus pour le printemps. Cette offre supplémentaire constitue le premier impact de la décision de la majorité du parlement (gauche et MCG) de fixer dans la loi un socle minimal de prestations équivalant au niveau connu avant que l’offre ne soit rabotée en raison du manque à gagner lié à la baisse des tarifs votée par le peuple en 2014 et confirmée en 2017.

1. Trams plus fréquents

«C’est un renforcement très important», assure Denis Berdoz, directeur des TPG. Les TPG ajoutent 161 courses de tram à l’horaire, soit une hausse de 15%. L’heure de pointe du matin commencera un peu plus tôt (6 h 30) et les intervalles entre chaque passage de tram y seront légèrement réduits. Mais c’est surtout durant les heures creuses (entre 9 heures et 16 heures) que le temps d’attente sera raboté: jusqu’à deux minutes de moins. Les cadences seront aussi renforcées le samedi après-midi.

2. Ligne prolongée

Le tram 18 ne rebroussera plus chemin au Rondeau de Carouge: il effectuera son terminus au Bachet-de-Pesay, ce qui améliorera les correspondances avec les cinq lignes de bus qui y passent. La même extension de parcours vaudra pour ceux des trams 12 qui rebroussent aujourd’hui au Rondeau au lieu de pousser jusqu’aux Palettes. Autre nouveauté: des arrêts supplémentaires sont introduits au Pommier et aux Crêts-de-Moreillon sur la ligne express 5+ pour desservir le nouveau siège du Fonds mondial. Des innovations supplémentaires seront introduites après les vacances d’été, sans attendre le grand changement d’horaire de décembre.

3. Réseau accru

Le Département des transports a aussi fait le point sur les essors planifiés du réseau. «On créera 17 kilomètres de ligne d’ici à 2025», prévoit le conseiller d’État Luc Barthassat. Dans l’actualité la plus immédiate, l’extension de la ligne 14 à Bernex sera mise en service en 2020, avec des travaux préparatoires dès cet automne. Cette année, le département va traiter les oppositions à l’extension de la ligne 15 vers Saint-Julien et actualiser le projet de tram du Grand-Saconnex, retoqué à Berne. Autre perspective: en 2022, on devrait inaugurer une ligne TOSA allant de l’aéroport aux Communaux d’Ambilly via le pont du Mont-Blanc ou un bus à haut niveau de service entre Vernier et Cornavin. (TDG)

Créé: 23.03.2018, 16h36

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Brexit: Theresa May à Bruxelles
Plus...