Rente-pont des chômeurs seniors refusée

Grand ConseilLe projet de Mauro Poggia est sèchement rejeté par une majorité des députés. Le sujet n’est pas encore clos.

La loi a été refusée par 72 voix contre 18.

La loi a été refusée par 72 voix contre 18. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Que faire pour aider les chômeurs âgés? Tout le monde semble favorable à l’idée de vouloir leur offrir un coup de pouce. Et pour cause, ceux-ci restent en moyenne un tiers plus longtemps au chômage qu’un travailleur plus jeune avant de retrouver un emploi. Mais que de points à éclaircir malgré tout!

Par exemple, quand doit-on intervenir? Dès 50 ans quand les premières discriminations à l’embauche apparaissent, ou plus près de l’âge de la retraite? Et puis surtout, que faire?

En janvier 2018, à quelques encablures des élections cantonales, le magistrat MCG Mauro Poggia avait dégainé une solution. Son projet proposait de prolonger de six mois l’allocation d’initiation au travail (AIT), qui a l’avantage d’être financée par l’assurance chômage. Pour les chômeurs en fin de droits, il suggérait aussi de mettre en place une «allocation pont» de 4000 francs au maximum versée durant dix-huit mois pendant les trois ans précédant la retraite. Coût de cette aide: six millions de francs environ pour une centaine de personnes concernées.

Dragon à deux têtes

Intéressant? Oui, mais au terme du débat s’étant tenu ce jeudi au Grand Conseil, la réponse du parlement est cinglante: la loi est refusée par 72 non (UDC, PLR, PDC, Verts, PS, EàG), contre 18 oui (MCG). Pourquoi cette fronde? Les raisons varient. Léna Strasser (PS) compare le projet à un «dragon à deux têtes». Le prolongement de l’allocation serait un «oreiller de paresse pour les entreprises», subventionnées dans les faits pour faire travailler des employés qualifiés. Quant à la rente-pont telle que prévue, ce serait un «rondin glissant et trop court pour atteindre l’autre rive», entendez l’âge de la retraite.

Pour Murat Julian Alder (PLR), le Conseil d’État veut créer un «nouvel arrosoir dans un canton où l’administration est déjà la plus obèse de Suisse». Et comme Berne est en train d’étudier la mise en place d’une rente-pont, il est «exclu d’ajouter une prestation cantonale». André Pfeiffer (UDC) annonce qu’il préfère étendre le concept de préférence cantonale, car, dit-il, «le chômage genevois, si on le calcule selon les méthodes françaises, est plus élevé à Genève qu’en France».

Rapporteuse de majorité, Jocelyne Haller (EàG) enfonce le clou: «Ce projet ne convainc ni les syndicats ni les associations patronales.» Seul le parti du magistrat MCG donne de la voix en faveur du texte: «La gauche veut de l’assistanat absolu, la droite ne veut rien, d’autres veulent simplement attendre, tempête François Baertschi. Il faut agir, car les chômeurs souffrent.»

Modèle vaudois

Alors que le projet de loi est coulé sans pitié, une motion sur le même sujet passe la rampe. Déposée par Frédérique Perler (Verts), elle réclame que le Conseil d’État s’inspire du canton de Vaud pour créer une rente-pont pour les chômeurs.

Depuis dix ans, le canton voisin propose en effet aux chômeurs en fin de droits, dès 60 ou 61 ans et jusqu’à l’âge AVS, une rente ainsi qu’une prise en charge maladie (prime, franchise et quote-part). La mesure touche un millier de personnes. Enfin, un projet de loi sur le même sujet, inspiré cette fois par les syndicats genevois, mais reprenant aussi la pratique vaudoise, dort en commission des affaires sociales. Il suggère de créer une rente-pont dès 57 ans révolus.

Que va faire maintenant Mauro Poggia? Attendre que le Grand Conseil se penche sur le projet en commission. «On aurait pu faire un petit pas, déplore l’élu, déçu. Mais la gauche veut plus, la droite veut moins. Le gagnant du jour, c’est l’inertie, et les perdants sont les chômeurs.»

Créé: 07.11.2019, 20h03

Articles en relation

Le service minimum ne sera pas renforcé

Fonction publique Trois projets de l'Entente et de l'UDC déposés dans la foulée des grèves de 2014 ont été repoussés. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Hong Kong: un pays, deux systèmes
Plus...