«Sauvetage» des SIG: bras de fer entre René Longet et Eric Stauffer

Energie éolienneL'affaire des éoliennes voient les deux hommes politiques s'affronter sur la question: qui a permis la sortie de crise? La Ville saisit la Cour des comptes.

Le vaisseau amiral des SIG à Vernier est couvert de panneaux solaires. Sans subventions, ceux-ci ne sont pas rentables.

Le vaisseau amiral des SIG à Vernier est couvert de panneaux solaires. Sans subventions, ceux-ci ne sont pas rentables. Image: JFM

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

René Longet est vice-président des Services industriels de Genève depuis moins d'une année. Dans son blog, l'ancien président du Parti socialiste genevois conteste à Eric Stauffer le mérite d'avoir sauvé la régie genevoise des eaux, du gaz et de l'électricité d'un risque financier évalué à plusieurs centaines de millions de francs par les connaisseurs du dossier éolien. Le leader du MCG n'a pas tardé à répliquer.

(A lire aussi: Eoliennes : divorce à l’amiable entre les SIG et Ennova)

Le leader du MCG a d'ailleurs reçu les félicitations de Conseil d'Etat, la semaine dernière, pour son rôle de facilitateur dans la rupture à l'amiable des relations entre SIG et Ennova. Les votes du conseil d'administration des SIG ont été obtenus au forceps. La procédure a d'ailleurs suscité la critique de la Ville de Genève qui est actionnaire des SIG à hauteur de 30%. Ce mercredi, la Mairie a décidé de saisir la Cour des comptes à ce sujet.

«Sans doute Eric Stauffer a-t-il accéléré l'issue du conflit entre les SIG et leur partenaire Ennova», reconnaît René Longet, mais le conseil d'administration et son président n'ont attendu personne pour, dès le début de cette année, réévaluer la politique de la régie en matière de nouvelles énergies et lancer les audits nécessaires à propos du contrat avec Ennova. Ces actions ont d'ailleurs débouché sur la démission du directeur général, André Hurter.

(Lire à ce sujet: Les éoliennes du Jura emportent le directeur général des SIG)

Longet veut sauver l'éolien

Dans sa note publiée mardi soir, René Longet affirme que «la gouvernance interne des SIG et plus spécialement du conseil d'administration a fonctionné, les administrateurs ont fait leur travail et corrigé le tir». Le membre du conseil d'administration, où sont représentés tous les partis politiques, continue dans sa défense de l'établissement autonome et de sa plus haute administration: «Ce sont les responsables de l'entreprise qui ont décidé de rectifier le cap. Et qui se sont battus pour cela durant toute l'année 2013. Le résultat est devant nous: une entreprise qui prend ses responsabilités, à l'interne comme vis-à-vis de la collectivité genevoise - et des exigences d'une nouvelle politique de l'énergie qui nous sorte progressivement des pièges du fissile et du fossile.»

Stauffer contre-attaque

Eric Stauffer n'a pas tardé à répliquer. Dans un blog publié jeudi matin, l'ancien administrateur des SIG, qui avait dénoncé la rémunération du président Daniel Mouchet, soulevé le couvercle des poubelles napolitaines et avait fini par être débarqué par le Conseil d'Etat pour avoir violé le secret des délibérations, écrit: «M. Longet pense juste, mais à posteriori, comme tous «yaka». Il croit que ses mots peuvent guérir les maux qu’il a provoqué. »

L'élu MCG tient son os et n'entend pas le lâcher. «Dans l’affaire Ennova, que constate-t-on d’autre si ce n’est une course effrénée à la gloriole, à l’intérieur même de la direction des SIG, sous les yeux d’un conseil d’administration qui, telle la Belle au Bois dormant, était totalement anesthésié par les contes euphorisants de Sieur Peyrot.» Il ajoute cette phrase qui confirme le lien privilégié que l'ancien conseiller municipal libéral d'Onex, aujourd'hui maire sous les couleurs MCG, semble désormais entretenir avec le ministre de tutelle des SIG: «Si Mme Rochat, avait été aussi réactive que M. Maudet qui lui a succédé, les SIG ne seraient peut-être pas trouvés dans une pareille situation.»

Que retiendra l'histoire du dénouement de cette affaire? La version d'Eric Stauffer qui prétend être l'homme qui a véritablement permis de régler la crise, en allant lui-même, et sans mandat de personne, rencontrer le patron d'Ennova au Tessin, puis en convainquant Pierre Maudet, ministre de tutelle des SIG d'aller de l'avant, ou la lecture qu'en fait René Longet?

Encore des rebondissements

L'affaire des éoliennes n'a sans doute pas fini de connaître des rebondissements. La Cour des comptes va sans doute répondre positivement à la Ville de Genève. Ennova a-t-elle vraiment les moyens de verser les 15 millions qu'elle a promis aux SIG avant la fin de l'année? D'aucuns en doutent. Et les deux parcs éoliens de Saint Brais et de Grandvent dans le Jura valent-ils vraiment le montant de huit millions qui figure dans les communiqués officiels?

Dès 2010, des habitants de Saint-Brais - la commune située entre Delémont et Saignelégier compte 230 habitants - ont contesté le projet des Services industriels. Pascale Hoffmeyer, une des opposantes, estime aujourd'hui que le nombre des résistants a augmenté. (TDG)

Créé: 06.11.2013, 15h50

Articles en relation

La Ville de Genève ne veut pas de l’accord entre Ennova et les SIG

POLÉMIQUE A peine annoncées aujourd’hui, les clauses du divorce à l’amiable sont contestées par la commune. Plus...

Eoliennes : divorce à l’amiable entre les SIG et Ennova

Genève Les Services industriels de Genève annoncent leur séparation avec leurs partenaires tessinois. Plus...

Le contrat qui pourrait coûter un milliard aux SIG

Eoliennes La régie publique s’est engagée à payer de grosses redevances à ses partenaires. Plus...

SIG: une élue au National a touché 289 000 francs

services industriels Le député PLR Pierre Weiss reproche aux SIG d’avoir mandaté Isabelle Chevalley comme conseillère en matière d’énergie éolienne. Plus...

Ennova pourrait exiger des dommages et intérêts des SIG

Energie éolienne L'entreprise neuchâteloise conteste les critiques diffusées par la régie genevoise lors de la démission d'André Hurter. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Suisse: il fera beaucoup plus chaud et sec en 2050
Plus...