Passer au contenu principal

Rémy Pagani esseulé dans l’affaire de la brochure

Les pièces juridiques du dossier faisant suite au recours de la droite démontrent que le maire a agi de son propre chef.

Rémy Pagani, assurait avoir reçu l’aval du Service des votations.
Rémy Pagani, assurait avoir reçu l’aval du Service des votations.
DR

Un Service des votations qui se dédouane, des conseillers administratifs en Ville de Genève qui prennent leurs distances, une grogne au sein de son propre parti et de la gauche, qui craignent l’annulation du scrutin du 24 septembre. Dans l’affaire de la brochure officielle portant sur les quatre référendums lancés par Ensemble à Gauche (EàG) contre les coupes effectuées par la droite dans le budget 2017, la position du maire, Rémy Pagani, paraît de plus en plus difficile à défendre.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.