Passer au contenu principal

La religion disparaîtra de la fiche d’élève

Depuis 1960, les parents livrent au DIP des données sur leurs enfants, dont leur confession. Cette exigence sera supprimée.

Jusqu’en 2010, la mention «religion» servait à renseigner les trois Eglises officielles.
Jusqu’en 2010, la mention «religion» servait à renseigner les trois Eglises officielles.
PAOLO BATTISTON

Au début de chaque année civile, les parents d’élèves reçoivent un courrier du Département de l’instruction publique (DIP) leur demandant de vérifier des informations de base relatives à leurs enfants. La fiche de données leur est transmise et ils vérifient nom, prénom, date de naissance, religion.

Religion? Cette «case» de la fiche a interpellé Julien Nicolet, auteur d’un blog hébergé par la Tribune de Genève et enseignant, qui se demande pourquoi le DIP collecte cette donnée et quel usage il en fait. «Dans un Etat laïque, les choix religieux des citoyens appartiennent strictement à la sphère privée!» argumente-t-il sur son blog.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.