Passer au contenu principal

Relations entre la Suisse et l’Europe: y penser toujours et ne jamais en parler

Les rapports avec l’UE seront au cœur de la législature. Mais la campagne fait l’impasse sur le sujet.

Les discussions entre la Suisse et l’Union européenne (UE) sur la signature d’un accord-cadre sont au point mort. En juin, la Confédération a demandé des éclaircissements sur le texte proposé et l’UE a accepté d’en donner, mais ce sont des explications de façade.

Après des années de discussions sur ce paquet destiné à «consolider la voie bilatérale, respectivement l’accès au marché intérieur de l’UE», comme dit le Conseil fédéral (lire ci-dessous), il semble urgent d’attendre. C’est qu’avant de reparler du sujet qui fâche, Berne attend les élections fédérales, puis, en 2020, la décision du peuple sur l’initiative de l’UDC demandant la dénonciation de l’accord sur la libre circulation des personnes, dont le succès entraînerait l’annulation des accords bilatéraux votés il y a presque vingt ans…

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.