Passer au contenu principal

Comment réformer la caisse des fonctionnaires? Deux visions s’opposent

Alexandre de Senarclens, député PLR et président du parti, et Jean Batou, député d’Ensemble à Gauche.

«Le gouvernement prend ses responsabilités»

– Alexandre de Senarclens, le Conseil d’Etat propose de présenter son projet destiné à sauver la CPEG. Qu’en pensez-vous?

– Selon vous, l’équilibre des sacrifices est respecté?

– Et pourtant, il ne devrait pas y avoir de majorité au Grand Conseil, à voir les réactions des partis…

– La gauche et le MCG défendent une recapitalisation «light» à 800 millions. Votre avis?

– Pourquoi ne pas laisser la caisse se débrouiller toute seule?

– Contester le projet du Conseil d’Etat, c’est prendre un risque inacceptable pour les fonctionnaires selon vous?

«L’alternative, c’est d’abord ne pas paniquer»

– Jean Batou, le Conseil d’Etat a présenté son projet destiné à sauver la CPEG. Qu’en pensez-vous?

– Vous avez une alternative?

– La gauche et le MCG défendent une recapitalisation à 800 millions. Cela suffirait ou s’agit-il d’un emplâtre sur une jambe de bois?

– Avec le projet de la gauche, quels sont les sacrifices demandés aux fonctionnaires?

– Selon le Conseil d’Etat, il faut des décisions avant le 30 juin sinon des mesures d’assainissement dures entreront en vigueur. Il n’y a plus d’alternative…