Passer au contenu principal

Une réforme inquiète les protecteurs de la nature

Des critiques fusent alors que Luc Barthassat projette une absorption de la Direction de la nature par celle de l’agriculture.

Christina Meissner: «Il va nous tuer la nature!»
Christina Meissner: «Il va nous tuer la nature!»
Lucien Fortunati

«Il va nous tuer la nature!» Passionnée de la cause environnementale, Christina Meissner n’y va pas de main morte pour fustiger un projet de réorganisation du département de Luc Barthassat. Selon des informations circulant dans les milieux proches de l’environnement, le ministre compte placer l’une de ses sept directions générales, celle vouée à la nature et au paysage (DGNP), sous la houlette d’une autre, dédiée à l’agriculture. Le projet serait en passe d’être présenté au Conseil d’Etat.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.