Le référendum du PS est déposé

PolitiqueLe PS soutenu par le SIT et des associations déposent le texte qui s'oppose à une modification de la loi cantonale régissant les forfaits fiscaux

Carole-Anne Kast, présidente du PS.

Carole-Anne Kast, présidente du PS. Image: Olivier Vogelsang

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

1203 signatures viennent d'être déposées par le Parti socialiste au service des votations. Récoltées rapidement par le PS, le SIT et diverses associations entre le 9 et le 13 novembre, elles figurent sur un référendum facilité soutenu par les Verts lancé contre une modification de la loi cantonale régissant les forfaits fiscaux destiné à se mettre en conformité avec le droit fédéral.

Sans mettre en cause les forfaits fiscaux en eux-mêmes, le PS estime que la modification retenue par le Conseil d'Etat est trop généreuse pour les forfaitaires. "Nous sommes le seul canton à avoir retenu une méthode qui majore les forfaits de 10% pour tenir compte de la fortune de ces contribuables, alors que les autres cantons ont décidé des systèmes plus sévères", relève le député socialiste Romain de Sainte-Marie. "L'hypothèse retenue se traduit par une hausse des recettes de 17 millions, alors que l'autre rapporterait plus de 80 millions." Pour le présidente du PS, Carole-Anne Kast: «Le Canton se prive de recettes dont il a besoin et fait de la concurrence fiscale à Saint-Gall et Lucerne.» Nicolas Walder, représentant des Verts, estime en outre que Genève est mal placé pour venir réclamer à Berne des compensations pour ses futures baisse d'impôts en faveur des entreprises s'il se prive sans sourciller de recettes possibles. Si les signatures sont validées, la votation pourrait avoir lieu en mai ou juin prochain. (TDG)

Créé: 20.11.2015, 18h04

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Brexit: Theresa May à Bruxelles
Plus...