Passer au contenu principal

Occupation du Grütli: la Ville tolère provisoirement la présence du Collectif

Le collectif Lutte pour les MNA dénonce le manque de prise en charge des jeunes migrants. La Ville de Genève tolérera leur présence jusqu'au jeudi 16 janvier.

Le collectif espère que son action entraînera des actions concrètes de l'Etat en faveur des MNA.
Le collectif espère que son action entraînera des actions concrètes de l'Etat en faveur des MNA.
Laurent Guiraud

Depuis lundi, le centre culturel du Grütli est occupé par une quarantaine de militants du collectif Lutte pour les mineurs non accompagnés (MNA), rejoints par quelques migrants. Ils demandent une prise en charge adaptée pour ces jeunes qui ne sont pas dans une procédure de demande d'asile. Que chaque jeune soit ainsi hébergé dans un lieu digne, qu'il puisse bénéficier d'une aide financière ainsi que du droit à la formation et d'un accompagnement pour trouver une formation.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.