Il fait une quenelle devant la synagogue de Champel

Avenue DumasNouveau cas de geste antisémite après celui commis en 2013. La Cicad saisit la justice.

La quenelle telle qu'elle a été filmée par la caméra de surveillance.

La quenelle telle qu'elle a été filmée par la caméra de surveillance. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Faire une quenelle devant une synagogue relève bel et bien d’un acte antisémite et discriminatoire, a conclu l’an dernier le Tribunal fédéral (TF). L’avertissement des juges de Mon-Repos, qui confirmaient la condamnation de trois jeunes ayant fait ce geste à Genève en 2013, n’a visiblement pas suffi à calmer les esprits. Selon nos renseignements, un homme a remis ça, il y a quelques jours, cette fois devant la CIG, la Communauté israélite de Genève, à Champel.

Une des caméras de surveillance a filmé la quenelle et la vidéo a été transmise à la justice. En effet, le 29 novembre, la Coordination intercommunautaire contre l’antisémitisme et la diffamation (Cicad), défendue par Me Philippe Grumbach, a envoyé au procureur général, Olivier Jornot, une dénonciation pénale pour violation de la norme pénale antiraciste.

Les faits, tels que décrits par Me Alain Bruno Lévy, avocat de la Cicad, se sont déroulés à la tombée du jour. Un homme et une femme se promènent dans le quartier en direction de l’avenue Alfred-Bertrand. Il est 17 h 30 quand ils se retrouvent devant le siège de la CIG, à l'Avenue Dumas. Arrivé à la hauteur de la porte d’entrée, le passant regarde la caméra, installée selon la Cicad de manière visible, et fait un doigt d’honneur.

Le couple continue sa route jusqu’à l’angle du bâtiment. Là, «le long de la devanture de la synagogue, à la hauteur d’une deuxième caméra de surveillance», l’homme fait, cette fois, une quenelle. Mais encore? Impossible d’en savoir plus puisqu’il sort ensuite du champ de vision de l’appareil.

Secrétaire général de la Cicad, Johanne Gurfinkiel estime que l’individu, qui n’a pas encore été identifié, a voulu «sans ambiguïté déverser son fiel antisémite qu’il illustre par un doigt d’honneur, je dirais plutôt de déshonneur. Puis par une quenelle, une référence claire à Dieudonné. Voilà une nouvelle démonstration que l’antisémitisme reste une préoccupation qui doit nous mobiliser.»

Aux yeux de la Cicad, l’acte incriminé a été commis «dans l’espace public, au sein d’un quartier densément peuplé. (…) L’homme ne s’est pas caché des habitants et vise les personnes ayant accès aux images (…) en cherchant ostensiblement que des personnes de confession juive en prennent connaissance.»

Popularisé par le polémiste et humoriste français Dieudonné, ce geste apparaît comme un symbole de contestation du système et d’anticonformisme aux yeux de ses fans. Mais nombre d’observateurs, comme le président de la Ligue contre le racisme et l’antisémitisme en France, considèrent la quenelle comme une manifestation antisémite. Un salut nazi inversé.

Dans la précédente affaire de quenelle qui avait défrayé la chronique en 2013 à Genève, le TF avait clos le débat ainsi: «Quoique la signification de la quenelle puisse varier selon les contextes et les avis, elle est à tout le moins perçue comme un geste obscène et méprisant. En outre, la quenelle est empreinte d’une connotation antisémite compte tenu de la polémique qui l’entoure, généralement connue de la population genevoise.» Et les magistrats de relever l’attitude affichée par les trois hommes, qui, alignés en rang, s’étaient en partie couvert le visage; l’un d’eux avait revêtu une tenue militaire.

Pour le TF, une telle mise en scène exclut la thèse de la défense qui plaidait un geste «relevant d’un humour potache». Enfin, le caractère public et volontairement visible de l’acte est rempli dès lors que les intéressés ont agi dans un espace public au centre-ville de Genève, concluent les juges. (TDG)

Créé: 05.12.2018, 07h31

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Conférence sur le climat de Katowice
Plus...