Passer au contenu principal

Les quatre vérités de Christina Meissner

Sanctionnée par son parti, la vice-présidente UDC du parlement reste membre de son parti

Lucien Fortunati

La députée Christina Meissner a été élue à la vice-présidence du parlement contre un candidat officiel de son parti. Exclue de son groupe, l’élue, silencieuse jusqu’ici, répond à nos questions.

Pourquoi avez-vous accepté votre élection à la vice-présidence contre un autre UDC?

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.